Skip to content

le bonheur

décembre 3, 2011

Le b onheur élargit les frontières du moi, et renforce ainsi, naturellement, le sentiment de fraternité avec nos semblables: sans doute parece qu’il accroît, dans  un double mouvement , et notre empathie, et la conscience de notre fragilité de créature vivante. C’est pourquoi l’acte de conscience individuelle qui préside à l’émergence du bonheur  ( » mon bonheur dépend de moi et de mes combats »)  peut -doit  ? – se transformer en acte de conscience politique (‘ »le bonheur des autres , aussi, dépend de moi,  et de mes combats »). Martin Luther King, après Marc Aurèle, rappelait ceci: les violences faites aux humains ne sont pas seulement le fait des actions des méchants; elles sont aussi le fait de l’inaction des bons……..

Publicités

From → Uncategorized

2 commentaires
  1. « Il l’avait trouvé délicieuse, la jeune fille rose qui passait avec ses ombrelles claires et ses toilettes fraîches……. » G, de Maupasssant, « Imprudence », Contes et nouvelles, 1885

Trackbacks & Pingbacks

  1. le bonheur | colettepalate

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :